Le stress peut-il retarder les reigles ?

Le stress peut-il retarder les règles ?

de lecture

La plupart du temps, les règles sont réglées comme une horloge. Mais parfois, elles peuvent avoir du retard ou même être complètement absentes. 

Il y a toutes sortes de raisons pour lesquelles les règles ne sont pas toujours respectées. La grossesse est bien sûr la plus importante. Mais il y a aussi d'autres facteurs, comme la prise de certains médicaments, les problèmes hormonaux et la ménopause, qui peuvent troubler le cycle menstruel.

En fait, le stress est une cause fréquente de retard dans l'arrivée des règles.  Le cycle menstruel d'une femme peut être un excellent baromètre de son niveau de stress, qu'il s'agisse de stress aigu ou de stress chronique.

Bagues anti-stress

Oui, le stress peut retarder les règles

Le stress peut retarder les règles

Le stress entraîne une augmentation du cortisol, connu sous le nom d'hormone du stress. Lorsque cette hormone augmente, elle peut perturber le cycle menstruel en modifiant les schémas hormonaux normaux qui permettent à l'ovulation et à la menstruation de se produire.

Les hormones jouent un rôle essentiel dans le bon déroulement de la riode des règles, il n'est donc pas surprenant qu'une augmentation de l'hormone cortisol ait un impact sur les phases du cycle menstruel

Voici comment votre cycle se déroule généralement : Les hormones sont libérées par l'hypothalamus et l'hypophyse, qui à leur tour provoquent une réponse dans les ovaires. C'est un équilibre fin et délicat entre vos hormones, œstrogène et progestérone qui détermine votre flux menstruel. Le stress bouleverse ces schémas hormonaux. 

Cela peut se traduire par une absence de règles, un retard de règles ou au contraire un début des règles précoce, selon le moment où le stress se produit pendant le cycle.

Le stress peut provoquer une aménorrhée, ou une absence de règles

Aménorrhée du au stress

L'aménorrhée est l'absence de règles mensuelles. Elle peut résulter de problèmes au niveau des ovaires, des organes reproducteurs ou des hormones et le stress en est une cause connue. 

Dans une étude qui a examiné le lien entre les problèmes menstruels et le stress, les femmes qui avaient une perception élevée du stress étaient quatre fois plus susceptibles de souffrir d'aménorrhée. D'autres études ont constaté un lien similaire entre le stress et les menstruations irrégulières. 

Le stress peut également entraîner un cycle menstruel plus long, connue sous le nom d'oligoménorrhée. Une menstruation tardive ou sautée peut être une cause de stress supplémentaire, surtout si vous n'essayez pas de tomber enceinte. 

Du point de vue de votre corps, le type de stress que vous subissez n'a pas d'importance. Tout type de stress peut affecter vos règles. Cela peut être émotionnel, mental ou physique

Si vous êtes stressé, Nous vous conseillons d'essayer la méditation, de faire de l'exercice régulièrement et de discuter de vos problèmes avec vos proches ou un professionnel de santé. La bonne nouvelle, c'est qu'une fois le stress passé, vos règles devraient revenir à la normale. Lorsque le stress majeur de votre vie se résorbe, vos cycles menstruels reprendront presque toujours leur cours normal sans effets durables sur votre cycle régulier ou votre fertilité.

La dépression peut également affecter votre cycle menstruel

La dépression affecte le cycle menstruel

Comme le stress, la dépression peut aussi avoir un effet sur les hormones. C'est l'un des facteurs qui peut entraîner une aménorrhée. Ces deux troubles sont souvent liés, les personnes souffrant de stress chronique ont un risque plus élevé de développer une dépression.

Il y a généralement un autre lien entre la dépression et les troubles du cycle menstruel. Certains antidépresseurs, comme les ISRS, peuvent augmenter le niveau d'une hormone appelée prolactine, selon une étude de mars 2015 publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, cela peut provoquer un dérèglement hormonal retarder vos règles ou même dans certains cas sauter la phase du cycle menstruel

De plus, les personnes souffrant de dépression modifient souvent leurs habitudes alimentaires et perdent l'appétit. Le fait de ne pas manger suffisamment et d'avoir un faible poids corporel sont des causes potentielles d'aménorrhée. 

Si vous avez un cycle irrégulier ou une absence de règle durant plus de trois mois, parlez-en à votre gynécologue.

Massage anti-stress


Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.